Toute l'actualité du Groupe Seguin

Comment bien choisir son poêle à granulés ?

Comment bien choisir son poêle à granulés

Aujourd’hui, il existe de nombreuses solutions de chauffage, que ce soit les chaudières, les poêles, les pompes à chaleurs, les radiateurs électriques… Difficile de s’y retrouver ! Avec la fin du fioul, le marché du granulés ne fait que prendre du volume. Est-il vraiment intéressant d’acheter un poêle à granulés ? Comment bien choisir son poêle à granulés ? Dans cet article, nous allons répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser vis-à-vis du poêle à granulés.


SOMMAIRE

1. Comment fonctionne un poêle à granulés

3. Quelle puissance choisir pour son poêle à granulés

5. Le coût d’utilisation d’un poêle à granulés

7. Comment entretenir son poêle à granulés

2. Bien choisir le type de poêles à granulés

4. Quel est le prix d’un poêle à granulés

6. Installer et régler son poêle à granulés


Avant toute chose, il est important de savoir que le poêle à granulés est aujourd’hui parmi les solutions les plus économiques du marché. Il reste moins couteux que la plupart des solutions de chauffage tel que le gaz ou l’électricité. De plus, aujourd’hui, l’achat d’un poêle à granulés peut faire lieu de subvention de l’état grâce à la prime : MaPrimeRénov’. Cependant, malgré cela, il peut être difficile de choisir son poêle à granulés. Dans cet article, nous allons vous donner toutes les pistes pour vous aider à y voir plus clair.

1. Comment fonctionne un poêle à granulés ?

Présentation d'un poêle à granulés en fonctionnement.

Les poêles à granulés sont conçus aujourd’hui pour pouvoir chauffer de façon rapide et programmable à partir d’énergie renouvelable : les granulés de bois.

Ces granulés de bois, dit « pellets », sont de petit bâtonnets issus des déchets dérivés de l’industrie du bois ou des résidus forestiers et sont donc ainsi renouvelable. Les pellets sont très faciles à stocker et à manipuler dans l’habitat sans risque de poussières ou de saletés.

Ce combustible est ainsi stocké dans le poêle, et transporté de façon automatique dans la chambre de combustion grâce à une vis sans fin. Cette vis sans fin, permet de réguler la vitesse de descente des granulés dans la chambre de combustion et ainsi contrôler la puissance de chauffage. Le feu quand à lui, est allumé grâce à une résistance et un ventilateur qui apporte la bonne quantité d’oxygène dans la chambre de combustion. La chaleur produite par la combustion est alors redirigée de façon naturelle par convection ou grâce à un ventilateur pour améliorer la vitesse de chauffe de l’habitation.

Ainsi, un poêle à granulés est constitué, d’une chambre de combustion, d’un ventilateur, d’un réservoir à granulés, d’une entrée d’air et d’une évacuation des fumées.

Retrouvez une vidéo de présentation d’un poêle à granulés sur notre chaîne YouTube !

2. Bien choisir le type de poêles à granulés

Photo de plusieurs poêles à granulés de la marque PIAZZETTA.

Sur le marché, il existe actuellement 4 grands types de poêles à granulés en fonction de la façon dont la chaleur est diffusée.

La convection naturelle

Le poêle à granulés dit à convection naturelle, est un poêle dont la chaleur est diffusée dans l’habitat par les sorties d’air du poêle. Il n’y a aucune aide qui permet de diffuser la chaleur, cela se fait de façon naturelle. Le principale avantage, le son qu’il émet puisqu’il n’y a pas de ventilateur. Cependant, afin de pouvoir être efficace, il en convient de le placer au centre de l’habitat.

La convection forcée

Pour ce qui est du poêle à granulés dit forcée, un ventilateur expulse et redirige la chaleur que le poêle peut émettre. De cette façon, il assure une chauffe rapide de l’habitation et a pour avantage de pouvoir être placé dans un coin de la pièce. Cependant, celui-ci fait forcément un plus de bruit que son homologue dit naturelle.

Le poêle canalisable

Le troisième type de poêle que l’on retrouve, c’est le poêle dit canalisable. En effet, afin de pouvoir chauffer plusieurs pièces de la maison, ces poêles à granulés sont reliés à une canalisation dans laquelle l’air chaud est expulsé. Grâce à ce type de poêle à granulés, vous pouvez chauffer une maison entière même si celle-ci comporte des étages.

Le poêle hybride

Depuis peu, le marché des poêles à granulés connait un changement majeur avec l’arrivée d’un poêle hybride. En effet, ce nouveau poêle fonctionne au bois mais aussi au granulés. Les granulés prennent le dessus lorsque le bois est consommé.

Pour finir, tous les poêles à granulés ont l’avantage de pouvoir être contrôlés et programmés à distance grâce à une connectivité Wifi et Bluetooth. Comme on a pu le voir, le marché du poêle à granulés est aujourd’hui très développé et la technologie à aussi su se développer pour répondre aux besoins de tous les consommateurs. Ainsi, pour bien choisir son poêle à granulés, se pose maintenant la question de savoir quelle puissance choisir.

3. Quelle puissance choisir pour son poêle à granulés

Choisir la puissance d’un poêle à granulés est une étape importante dans l’achat d’un poêle à granulés. En effet, avoir un poêle sous-dimensionné ne permettra pas de bien chauffer votre habitat. A l’inverse, un poêle surdimensionné aura tendance à s’encrasser.
En effet, un poêle à granulés doit être dimensionné parfaitement afin d’éviter les imbrûlées et donc l’encrassage.

Aujourd’hui, la puissance d’un poêle ce compte en W par m² ou en kW par m3 et dépend de la réglementation thermique de votre habitation.

La réglementation thermique
Type d’habitationPuissance nécessaire
Logement Basse Consommation ou RT 20120,024 kW par m3 ou 60 W par m²
Donc un poêle de 6kW pour 100 m²
Logement RT 20050,04 kW par m3  ou 100 W par m²
Donc un poêle de 10kW pour 100 m²
Logement Ancien rénové0,04 kW par m3  ou 100 W par m²
Donc un poêle de 10kW pour 100 m²
Logement ancien non rénovéCela dépend du logement.
Il est conseillé de ce rapprocher d’un professionnel

4. Quelle est le prix pour un poêle à granulés

Aujourd’hui, les prix des poêles à granulés sont très disparates. Ils peuvent aller de 1 800 € à 6 000 € en fonction des options et des finitions. En effet, des options telles que la programmation, le déclenchement à distance, la taille du réservoir, sont des éléments qui impactent le prix.

Cependant, comme dit précédemment, il existe aujourd’hui des aides de l’état pour vous aider à financer votre poêle. Pour cela, il est important que le vendeur et le poseur soient certifiés Qualibois . Vous pouvez vérifier ici la liste des revendeurs certifiés.

5. Le coût d’utilisation d’un poêle à granulés

Dessin d'une maison pour mettre en avant le côté économique d'une maison

Se pose maintenant la question de savoir, si le poêle à granulés est vraiment une solution à la fois écologique mais aussi économique. En 2018, le coût de 100 kWh PCI (quantité d’énergie dégagée lorsque l’on brûle un certain volume de combustible) était de 5,7 €  pour le granulés, 7,51 €  pour l’équivalent gaz, 9,55 €  pour le fioul domestique, 14,22 €  pour le propane et 21 € pour l’électricité.

Ainsi, le bois est belle est bien le combustible le plus économique mais aussi renouvelable. Vous pouvez économiser jusqu’à 70% si vous passez du chauffage électrique au chauffage au granulés !

Pour ce qui est de la consommation en granulé, la consommation moyenne d’un poêle à granulés par an est de 1,5 tonne de granulés à l’année soit entre 500 et 700 euros pour une maison de 100m². Bien évidement ce chiffre sera différent en fonction de l’isolation de votre maison, du climat de votre région et de la façon dont vous chauffez.

Ainsi, il est clair qu’aujourd’hui le poêle à granulés constitue une véritable approche à la fois écologique mais surtout économique.

6. Installer et régler son poêle à granulés

En ce qui concerne l’installation d’un poêle à granulés, il est important que celui-ci soit installé par un professionnel.

En effet, d’une part celui-ci s’assurera de la sécurité et de la conformité de l’installation. De plus, pour bénéficier du crédit d’impôt, l’installation doit être effectué par un professionnel.

Ainsi avant toutes installation, vérifiez bien que le professionnel en question soit bien certifié.

7. Comment entretenir son poêle à granulés

Présentation d'un kit de nettoyage contenant des chiffons et des sprays.

Comme tout appareil de chauffage, le poêle à granulés doit être entretenu d’une part pour des raisons de sécurité d’autre part pour prolonger sa durée de vie.

L’étape d’entretien la plus fréquente est l’aspiration des cendres. En effet, au fil du temps, les cendres s’accumulent dans la partie dite creuset. Cette accumulation de cendre créer alors une baisse des performances de l’appareil.

Pour vous aider dans cette tâche, il existe aujourd’hui des aspirateurs équipés d’un filtre HEPA permettant d’aspirer les cendres sans salir la pièce. Lors du nettoyage des cendres, veuillez à bien attendre que celle-ci soient bien froides.

La deuxième action fréquente, est le nettoyage de la vitre. En effet, il est important de nettoyer de temps en temps la vitre ainsi que la chambre de combustion de votre poêle à granulés. Cependant aujourd’hui grâce à des systèmes « Air wash », une entrée d’air spécialement conçue pour éloigner les fumées de la surface de la vitre, le nettoyage de celle-ci devient moins récurrent.

Retrouvez l’ensemble de nos poêles à granulés ici